Cycle vicieux

Avoir l’impression de tourner en rond. De répéter, inlassablement, les mêmes schémas nuisibles.

Comprendre, sans apprendre. Ou l’inverse.

Le verre se vide petit à petit. Cela ne se voit pas à l’œil nu car la brèche est fine. Les braises s’éteignent petit à petit, car on n’attise plus le feu.

Ce n’est pas la mort, ce n’est même pas grave. C’est une sorte de vide. Un vide vivant.

Cela ressemble à une petite maison abandonnée dans les bois, c’est froid, humide, sombre et un peu déprimant.

La maison peut se réparer mais il faut les outils, les ouvriers, les artisans. Il faut les chercher, puis les trouver.

Non, en fait il faut les bons outils, les bons ouvriers, les bons artisans. Il faut les chercher, puis les trouver.

On veut faire cela tout seul, sans aide. Sans regarder le mode d’emploi, car c’est ennuyeux. Sans relire ses leçons parce que c’est pénible. Parce qu’on manque de patience.

De patience, et de résilience.

Ne pas accepter la situation. Ne pas se résigner. S’obstiner. En vain.

Car on n’a pas d’emprise sur tout. On se croit libre mais on s’emprisonne. Agir sur l’incontrôlable ne fait qu’empirer la situation.

Repartir en arrière.

Toutes les leçons apprises sont oubliées. Ne plus avoir de recul, être soumise à son mental et son égo. Ne plus savoir comment en sortir.

Alors qu’on l’a su, on l’a oublié.

Peut-être pour l’apprendre à nouveau.

 

Probablement coécrit avec le spleen du mois de novembre, l’approche de la pleine lune, mon SPM ou les 3. Dans le doute, je les crédite.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s