Plonger.

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Cependant, certains sont quand même assez similaires. Ils sont une progression, une continuation du jour précédent. On avance, on poursuit, on continue. Le paysage du jour n’est pas si différent de celui de la veille même si l’on y croise, peut-être, un chevreuil, alors qu’hier les prairies étaient désertes. On reste sur la même route, on a regardé le trajet à l’avance donc il n’y aura pas nécessairement de surprise.

Mais il suffit d’une minute, ou plutôt d’une seconde pour que cela change. Même si on avait anticipé son parcours, peut-être que l’on n’avait pas vu sur la carte qu’il y avait une cascade à gauche, après le virage. On était trop occupé.e à regarder le temps de trajet et la météo. Puis là, on prend ce virage et… surprise.

Ce n’était pas prévu. Mais ça interpelle. Quelques secondes pour prendre une décision puis on s’arrête. Je vais peut-être regarder cette cascade quelques minutes, après tout, c’est sur ma route. Et c’est beau. C’est apaisant. C’est attirant.

On arrête sa voiture, on descend. Naturellement, nos mouvements se sont ralentis. Est-ce par prudence? Ou pour apprécier l’instant?

Arrivé.e au bord de la cascade, on s’assoit. On se sent bien, vraiment bien. On a envie d’aller voir de plus près. Il fait chaud et la proximité de l’eau rafraîchit. Elle est belle, transparente. Le mouvement de la cascade qui coule, puissante et majestueuse, contraste avec l’eau calme et translucide du bassin. La force vive et l’inertie paisible. Le parfait équilibre. Et là, on a envie de plonger.

On réalise que cette cascade, c’est exactement ce dont on avait besoin. On ne le savait pas, on n’y pensait pas. On était dans sa voiture à se concentrer sur l’itinéraire, à regarder le paysage à travers les vitres, dans notre petit cocon protecteur. Même si la route peut-être dangereuse (on en avait conscience), on se sentait protégé.e dans sa bulle métallique.

Et là, plus rien. Plus de bulle. Même pas de maillot de bain, mais on a envie de plonger. Furieusement envie de plonger. Il fait chaud et la cascade est fraîche. Que peut-il m’arriver de mal? 

Une petite voix se réveille, c’est l’Inquiétude. On ne sait pas ce qu’il y a au fond de l’eau. Elle a l’air transparente, mais voit-on vraiment le fond? N’y aurait-il pas des roches coupantes, comme la dernière fois que l’on s’est précipité.e pour se baigner avec sa bonne amie, lnsouciance? Inquiétude nous regardait alors depuis la rive, elle avait tenté de nous prévenir mais ses cris étaient masqués par le bruit de la rivière. Et de toute façon, Insouciance était bien plus charmante, donc on l’avait suivie. Lorsque la plaie s’était ouverte, l’eau bleutée s’était alors teintée de rouge. On s’était aggripé.e au rebord avec peine pour sortir de l’eau. Inquiétude nous avait tendu la main pour nous aider à remonter, secouant la tête d’un air de dire « J’ai pourtant essayé de te prévenir… ». Mais la plaie a fini par se refermer et ne laisser qu’une petite trace sur la peau, comme une blessure de guerre.

Peut-être que cette fois-ci, il n’y a pas de roches au fond de l’eau. Peut-être qu’il y a du sable fin. Des algues. Peut-être des poissons. Peut-être que ce sera doux, agréable et apaisant, peut-être que ce sera surprenant, peut-être que ce sera dur et dangereux. Il n’y a qu’un seul moyen de le savoir, plonger.

On reste sur le bord, à moitié dans notre tête, mais on se rapproche. On caresse la surface de l’eau du bout des doigts. C’est aussi agréable que ça en avait l’air. Autour, la brise fait s’envoler quelques feuilles d’arbres, quelques pétales de fleurs et nos pensées. Débarrassé.e des doutes, pour un moment, on plonge.

Je plonge.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s